[ in] VISIBLES     ::   lire entre les visages

 Accueil  Home      Panorama  Art / Culture   Focus  Portraits   Séquences  Chroniques   Angles  Opinions    Contact  |  No[us]  |  Support
        social :  fb |  tw  |  fr 

Les Hommes et moi : Moi plus qu’eux pour une fois


http://www.tanhae.com/forum/t15608/

Source photo: tanhae.com

(Ça c’est la suite de ce petit texte-là, parce que les histoires avec les garçons ça durent toujours plus longtemps que l’on ne le croit.)

Je sais pas si cette pseudo-texto-relation mérite un deuxième texte. En fait, on m’a dit que nous autres les filles (ou peut-être juste moi) on avait besoin de radoter la même câlisse d’histoire again and again dans notre tête, pour s’en débarrasser définitivement. Ça d’l’air que dans mon cas, six mois de radotage de petite vieille sur ma chaise berçante c’tait pas suffisant.

Je sais pas ce qui m’a pris de te répondre. Ostie que je me croyais Super Woman. Really. Une genre de super héros du cœur, invincible, qu’aucun message, photo, et autres types de communication 2.0 pourrait atteindre. FAIL. J’aime ça me créer des scénarios où j’ai le beau rôle, celui de la fille forte dans son armure de métal.

Ouin, je m’en veux. Beaucoup. C’est ça le pire. Je m’en veux à moi.

Je suis bonne là-dedans. Me mettre ça sur le dos, sur mes weakness de petite fille perdue, de petite bombe à retardement, que tu réussis malgré mes efforts à faire exploser, toujours contre mon gré.

Je sais pas non plus pourquoi. Si j’étais en amour avec l’idée que je me suis dessinée de toi au fil des jours ou ben si je suis un tantinet (pas mal même) bordeline-émotions-gestion-de-marde. Un mix des deux sûrement. Le pire dans tout ça c’est que je la remontais la pente. À genoux, doucement, mais quand même j’avançais.

Tk. T’sais je t’en veux pas. Vraiment pas. Pis à la limite, c’est pas tant ton problème. C’est le mien.

C’est moi qui me vire à l’envers au moindre de tes textos. C’est moi qui analyse, décode tes SMS, comme si notre conversation était un examen de lecture de secondaire 2. Quoique, ces exams-là je les réussissais haut-la-main. Ça d’l’air qu’avec le temps j’ai perdu mes skills. Oh well.

Je sais même pas ce que je veux ou ce que j’attends. La paix, je pense. Aller de l’avant. J’ai essayé de te détester, très fort. J’ai essayé de ne plus y penser.

Hot yoga, toupet d’hipster, projets, new job, écrire.

J’ai essayé tout ça.

Fail.

Pis c’est correct. Y’a juste le temps qui peut arranger les choses, ben les cœurs brisés qui disent.

Fait que, j’ai pris une pause. J’ai réfléchi. J’ai laissé ma vie me gérer. Je me suis même surprise à trouver un peu de sérénité dans mon chaos quotidien.

Je me suis laissée gâter. Aimer par d’autres. Ce genre d’amour qui ne s’éteindra jamais. Celui du sang, mais aussi celui que j’ai cultivé toutes ces années. Celui friendly.

Fait que oui c’est plus moi qu’eux (y’est là le lien). C’est plus moi que toi aussi. Pis je deal avec ça comme une grande.

Frapper le 2 pis le 7 ça m’a donné une bonne claque. Le genre de gifle qui marque ta joue pendant un bout de temps. Assez pour t’amener à méditer sur toi pis ta vie.

Pis tu sais quoi, me suis finalement retrouvée.

Pis ça c’est pas juste correct, c’est fucking parfait.

Fait que je vais guérir tranquillement pas vite. Je vais retomber sur mes pieds, pis je vais retrouver mon équilibre. Au final, ça toujours été plus moi qu’eux autres. Que tous ces mecs dans cette série que vous avez lu. Y’en aura d’autres parce que les gars, ben j’aime ben ça. Je vais sûrement encore tomber souvent, la face à terre pis avoir le menton tout scratché. But who cares, au moins j’aurai essayé. Y’aura d’autres aventures, d’autres cœurs brisés, pas toujours le mien t’sais. Mais là, j’arrête. Je reprends mon souffle. Je décompresse. La gente masculine c’est exigeant t’sais. Pis j’ai envie de vivre des choses simples. Des choses belles, des feelings de nuage dans le dedans du corps, pis d’autres affaires kétaines de même.

Amen.

auteur | author :: sony

Amour. Passion. Bouffe. Arts. Culture. Société. Toi. Moi. Les autres. L’Afrique. Le bled. Le Québec. Ma vie. Le cash. L’écriture. Le quotidien. Le futur. Le passé. // Love. Passion. Food. Arts. Culture. Society. You. Me. The others. Africa. Bled. Quebec. My life. Cash. Writing. Everyday life. The future. The past.

25/09/2014 Séquences


Étiquettes : , , ,