[ in] VISIBLES     ::   lire entre les visages

 Accueil  Home      Panorama  Art / Culture   Focus  Portraits   Séquences  Chroniques   Angles  Opinions    Contact  |  No[us]  |  Support
        social :  fb |  tw  |  fr 

alamemeetoile.net

alamemeetoile.net

Pour lire la première partie de cet article, c’est ICI

Au Cambodge, j’ai mangé le meilleur durian de ma vie en compagnie de mon amie Marie-Pierre.  Avant notre arrivée en Asie, Marie-Pierre, n’ayant jamais goûté à ce fruit, s’était préparée pour cette expérience unique qui s’est concrétisée en trois étapes.

Étape 1 : Se montrer ouvert à goûter à de nouvelles saveurs. 

Étape franchie avec brio : Marie-Pierre aimait tellement découvrir de nouveaux aliments qu’elle s’efforçait d’apprendre leurs noms dans la langue du pays pour avoir plus de plaisir à les commander.


→   continue [ la lecture // reading ]

Thomas Fuller/The International Herald Tribune

Crédit photo: Thomas Fuller – The International Herald Tribune

Lors d’une journée d’été ensoleillée de mon enfance, j’attendais que ma mère revienne du Kim Phat, un supermarché asiatique où elle faisait ses courses au moins une fois par mois. J’avais hâte de manger mon banh mi au porc, sandwich vietnamien, et de boire mon jus à la noix de coco avec pulpe, qu’elle m’achetait toujours. Cette fois-là, ma mère rentra aussi avec un fruit tropical, enveloppé dans du papier journal, qui sortait vraiment de l’ordinaire. C’était un durian. De tous les fruits, le durian est celui qui a l’aspect le plus repoussant. Il s’agit d’une énorme masse ovoïde jaune verdâtre qui comporte quelques rainures et des piquants sur toute sa surface. Il mesure environ 30 centimètres de longueur et 15 centimètres de diamètre.


→   continue [ la lecture // reading ]

Crédit photo: Hera Chan

Crédit photo: Hera Chan

L’été n’est pas l’été sans quelques activités à ciel ouvert, dans les parcs, dans les rues, sur les esplanades… Mais aussi, l’été n’est pas vraiment l’été sans le soleil, on l’a bien compris. Bref, voici les événements à anticiper dans les deux prochaines semaines, ayant lieu pour la plupart à l’extérieur. Espérons que la pluie nous laisse tranquille un peu, le temps de s’amuser!


→   continue [ la lecture // reading ]

Piments rouges

Source : pixabay.com

En 1979, mes parents sont partis du Laos et ont immigré au Québec avec tout plein de rêves en tête. Mon père, qui avait 25 ans à l’époque, s’exprimait en français avec un accent aussi fort que les piments qu’il mettait dans sa salade de papaye.


→   continue [ la lecture // reading ]

Black-Fashion-Week-Montreal-

Débutée à Prague en 2011, la Black Fashion Week se veut l’espace parfait pour présenter les créations des designers noirs au delà des frontières africaines. Adama Paris, collectif crée par la styliste, designer et entrepreneure sénégalaise Adama Ndiaye, a organisé la première édition de la Black Fashion Week dans le but de présenter au public les différents talents de la mode noire. Mais attention! Cet évènement ne s’adresse pas qu’aux gens des communautés afros, mais à tous les amateurs s’intéressant à la mode et à la diversité.


→   continue [ la lecture // reading ]

Pink Floyd -Another brick in the wall.

Pour lire la partie 1 de cet article, c’est ICI

Partie 2

Dans Philosophie de l’éducation, Reboul écrivait: «éduquer, ce n’est pas fabriquer des adultes selon un modèle, c’est libérer en chaque homme ce qui l’empêche d’être soi, lui permettre de s’accomplir selon son génie singulier». Or, le Zeigeist (l’esprit du temps) de notre époque oppose à la notion d’accomplissement personnel celui du développement de compétences techniques et intellectuelles axées sur l’intégration au marché de l’emploi. Ainsi, le passage du terme éducation à celui de formation dans le langage courant n’est pas étranger à la toute «autorité» des marchés financiers.


→   continue [ la lecture // reading ]

© Les toutounes atomiques

Fait : on vit dans une société qui impose un idéal de beauté difficile à atteindre pour plusieurs gens, spécialement pour les femmes. À la télé, dans les magazines, partout où l’on regarde, les images montrent des filles minces aux corps parfaits. Et bien qu’on réalise à quel point certains médias et industries manipulent les contenus montrés, on tombe souvent dans le piège en jugeant les autres selon les règles d’une réalité préfabriquée. Un exemple clair? Les nombreux préjugés à l’endroit des personnes dites rondes.


→   continue [ la lecture // reading ]

Illustration par Nania Sergi naniasergi.com

Pour lire la partie I, II et III de cette séquence, c’est ICIICI et enfin ICI

Je t’ai pas raconté ma belle histoire. Je me suis contentée de serrer mon sac avec mes souliers à paillettes rouges écarlates de marque There’s no place like home. À la place, tu me racontes de tes cochonneries. Tu sens un de tes chandails sales pis tu me le lances au visage. En l’enlevant de devant mes yeux, ta face est déjà rendue là devant la mienne. Tu retiens le chandail sale pis oui il pue ton chandail que tu checkais l’odeur. Tu le serres autour de mon cou faque j’essaie tout de suite de penser à l’Autre que toi pour m’enfuir. Mais c’est trop tard.


→   continue [ la lecture // reading ]

Collage par Nania Sergi naniasergi.com

Pour lire la partie I et II de cette séquence, c’est ICI et  ICI

J’ai le goût de te raconter. C’est moi aujourd’hui qui vais te jaser. J’ai pas envie de t’écouter te crisser de comment que je feel moi.

Je veux te dire comment c’était la semaine dernière en camping, qu’à un moment donné je trouvais pu personne de mes potes ou des chums de mes potes. Je trouvais tellement pu personne que c’est comme s’ils avaient jamais existé. J’ai fini par me fumer le joint roulé pour la soirée tu seule. Pour une soirée je m’assumais, je faisais comme une grande, je partais tu seule en camping me fumer des splifs.


→   continue [ la lecture // reading ]

Pour l’amateur d’art visuel, la rentrée culturelle peut s’avérer être un véritable casse-tête où il est difficile de s’y retrouver à travers le perpétuel roulement d’expositions temporaires et de vernissages dans les galeries, centres d’artistes, maisons de la culture et musées (ouf!) . Si vous êtes un(e) guerrier(ère) et que vous avez envie de voir de la nouveauté « d’ailleurs » cet automne, je vous propose de découvrir un de ces organismes de moins en moins invisibles se dédiant à l’expression artistique des communautés culturelles de Montréal.


→   continue [ la lecture // reading ]