[ in] VISIBLES     ::   lire entre les visages

 Accueil  Home      Panorama  Art / Culture   Focus  Portraits   Séquences  Chroniques   Angles  Opinions    Contact  |  No[us]  |  Support
        social :  fb |  tw  |  fr 

alamemeetoile.net

alamemeetoile.net

Pour lire la première partie de cet article, c’est ICI

Au Cambodge, j’ai mangé le meilleur durian de ma vie en compagnie de mon amie Marie-Pierre.  Avant notre arrivée en Asie, Marie-Pierre, n’ayant jamais goûté à ce fruit, s’était préparée pour cette expérience unique qui s’est concrétisée en trois étapes.

Étape 1 : Se montrer ouvert à goûter à de nouvelles saveurs. 

Étape franchie avec brio : Marie-Pierre aimait tellement découvrir de nouveaux aliments qu’elle s’efforçait d’apprendre leurs noms dans la langue du pays pour avoir plus de plaisir à les commander.


→   continue [ la lecture // reading ]

Thomas Fuller/The International Herald Tribune

Crédit photo: Thomas Fuller – The International Herald Tribune

Lors d’une journée d’été ensoleillée de mon enfance, j’attendais que ma mère revienne du Kim Phat, un supermarché asiatique où elle faisait ses courses au moins une fois par mois. J’avais hâte de manger mon banh mi au porc, sandwich vietnamien, et de boire mon jus à la noix de coco avec pulpe, qu’elle m’achetait toujours. Cette fois-là, ma mère rentra aussi avec un fruit tropical, enveloppé dans du papier journal, qui sortait vraiment de l’ordinaire. C’était un durian. De tous les fruits, le durian est celui qui a l’aspect le plus repoussant. Il s’agit d’une énorme masse ovoïde jaune verdâtre qui comporte quelques rainures et des piquants sur toute sa surface. Il mesure environ 30 centimètres de longueur et 15 centimètres de diamètre.


→   continue [ la lecture // reading ]

Queer Portraits, J.J. Levine, 2012

«Maman, papa… je… eh bien je…je m’intéresse à la représentation queer en art contemporain. Voilà.»

……….

Déjà qu’entre avoir la lèpre et étudier l’art contemporain il n’y ait apparemment qu’un pas, imaginons un instant l’air coît qu’une telle déclaration peut infliger à un visage parental. Mais que puis-je devant un tel flot de sourcils froncés et de moues perplexes? «Une autre de tes affaires bizarroïdes» de me rétorquer sans grande surprise mon géniteur. «Ouep! C’est exactement ça! Bizarroïde…»


→   continue [ la lecture // reading ]

Collage par Nania Sergi naniasergi.com

Pour lire la partie I et II de cette séquence, c’est ICI et  ICI

J’ai le goût de te raconter. C’est moi aujourd’hui qui vais te jaser. J’ai pas envie de t’écouter te crisser de comment que je feel moi.

Je veux te dire comment c’était la semaine dernière en camping, qu’à un moment donné je trouvais pu personne de mes potes ou des chums de mes potes. Je trouvais tellement pu personne que c’est comme s’ils avaient jamais existé. J’ai fini par me fumer le joint roulé pour la soirée tu seule. Pour une soirée je m’assumais, je faisais comme une grande, je partais tu seule en camping me fumer des splifs.


→   continue [ la lecture // reading ]

Nania Sergi naniasergi.com

Le 21 septembre, après près de 9 mois de remuement de méninges et des heures de brainstorming, nous, les inVISIBLES de Montréal, avons enfin pris notre place dans le triple W.

Pis devine quoi?!! On veut fêter bien haut et fort nos deux formidables semaines d’existence! On a accouché après tant de labeur, d’émerveillements et de rencontres et ça se fête.


→   continue [ la lecture // reading ]

Salut toi. Salut. Je te dis « salut » et je te tutoie parce que je veux que ça commence comme ça entre toi et moi. Je te dis « toi » parce que tu existes toi, comme moi, comme mon amie Diana, comme mon amie Alexia. Tu existes dans toutes tes ecchymoses. Tu survis dans toute ta chaleur. Tu t’émoustilles dans toute ton exaltation et tu t’exaltes dans toute ta complexité. Si j’existe (si nous existons), c’est bien grâce à ta présence, visible ou pas, transparente ou incandescente.


→   continue [ la lecture // reading ]

21/09/2012 Angles

Étiquettes : ,