[ in] VISIBLES     ::   lire entre les visages

 Accueil  Home      Panorama  Art / Culture   Focus  Portraits   Séquences  Chroniques   Angles  Opinions    Contact  |  No[us]  |  Support
        social :  fb |  tw  |  fr 

Hochelag’ était devenu trop petit. Trop connu. Trop de visages familiers. Trop de sourires à la pelletée. J’étouffais. Je me sentais prisonnière de mon quadrilatère. De mes bars, de mes petits magasins. Mon 3 1/2 délabré que je me décidais pas à rénover, me semblait tout d’un coup laid, froid, vide. Et pourtant, moi qui défendais mes portes d’armoires à volets, ma pôle de rideau pas fixée, pis ma salle de bain exiguë, je me trouvais là, à les détester. Du plus profond de mon être. Qui aime bien châtie bien qui disent. Ouin. Hochelag’ me faisait mal dans mon dedans. Beaucoup. Hochelag’ était devenu le reflet de ma vie, de mon chaos que je n’arrivais pu à accepter, ni à changer faut dire. On ne faisait plus qu’un, pis je trouvais ça ben lourd.


→   continue [ la lecture // reading ]

Fallen | Toby Burrows

Fallen | Toby Burrows

Cette nuit je m’endors dans un soupir solitaire. Je me souviens des longs mois passés jadis dans mon appart sur Prud’homme, devant ma cheminée baroque plâtrée. Dans ces temps, je n’aimais que les mots. Dans ma chambre semi-meublée, je riais des histoires, des théories, des profs intelligibles qui sont peut-être morts aujourd’hui. Je leur gueulais à travers ma cheminée que le mot s’invente. Je recevais les insultes. J’avalais les crachats de leur salive.


→   continue [ la lecture // reading ]

Photo: Ren Hang

Pour lire la partie 1, c’est ICI

Saint-Vallier et Saint-Zotique, une croisée de riens. Un dépanneur au coin. Un centre-ville plus bas, plus bas. Un vélo sur le balcon. Les muscles tendus. Rouler jusqu’à Saint-Vallier. Rue du Beau Dommage. Se suicider dans son haut duplex. Des rideaux rouges devant sa fenêtre. Chambres doubles fantomatiques. Qui vit là?


→   continue [ la lecture // reading ]