[ in] VISIBLES     ::   lire entre les visages

 Accueil  Home      Panorama  Art / Culture   Focus  Portraits   Séquences  Chroniques   Angles  Opinions    Contact  |  No[us]  |  Support
        social :  fb |  tw  |  fr 

Crédit : pays barbare par Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi

Cette année, mon voyage aux RIDM a été marquant, une expérience qui se rapproche plus d’un périple initiatique que d’un passage passif dans un tout inclus. J’ai mis les pieds en terre inconnue avec Pays barbare de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi qui approfondissait, par des images d’archive, la conquête de l’Éthiopie par l’Italie fasciste de Mussolini. Le lendemain, Hoax canular, réalisé par Dominic Gagnon, m’exposait une panoplie de commentaires d’adolescents sur la grande supercherie consistant en l’annonce d’une date butoir pour le monde. Entre images d’archives et vidéos YouTube, je me suis laissée porter par ces images crues comme si un fil les retenait ensemble, malgré la distance temporelle.


→   continue [ la lecture // reading ]

alamemeetoile.net

alamemeetoile.net

Pour lire la première partie de cet article, c’est ICI

Au Cambodge, j’ai mangé le meilleur durian de ma vie en compagnie de mon amie Marie-Pierre.  Avant notre arrivée en Asie, Marie-Pierre, n’ayant jamais goûté à ce fruit, s’était préparée pour cette expérience unique qui s’est concrétisée en trois étapes.

Étape 1 : Se montrer ouvert à goûter à de nouvelles saveurs. 

Étape franchie avec brio : Marie-Pierre aimait tellement découvrir de nouveaux aliments qu’elle s’efforçait d’apprendre leurs noms dans la langue du pays pour avoir plus de plaisir à les commander.


→   continue [ la lecture // reading ]

Thomas Fuller/The International Herald Tribune

Crédit photo: Thomas Fuller – The International Herald Tribune

Lors d’une journée d’été ensoleillée de mon enfance, j’attendais que ma mère revienne du Kim Phat, un supermarché asiatique où elle faisait ses courses au moins une fois par mois. J’avais hâte de manger mon banh mi au porc, sandwich vietnamien, et de boire mon jus à la noix de coco avec pulpe, qu’elle m’achetait toujours. Cette fois-là, ma mère rentra aussi avec un fruit tropical, enveloppé dans du papier journal, qui sortait vraiment de l’ordinaire. C’était un durian. De tous les fruits, le durian est celui qui a l’aspect le plus repoussant. Il s’agit d’une énorme masse ovoïde jaune verdâtre qui comporte quelques rainures et des piquants sur toute sa surface. Il mesure environ 30 centimètres de longueur et 15 centimètres de diamètre.


→   continue [ la lecture // reading ]

Et ce fût le grand retour aux sources. La poutine, les chemises à carreaux, les bûcherons, la tourtière, le pain de viande, le Canadien de Montréal pas très bon (pas bon pantoute en fait), la corruption, la politique municipale qui joue à la chaise musicale, etc.

Ce qui ne vous manque pas me manquait éperdument.


→   continue [ la lecture // reading ]

Olivia Sparks, 2010. Ryan McGinley

Pour lire la première partie de cette séquence, c’est ICI.

Quitter Montréal, se trouver un pseudo pour se faire filmer pis se dire qu’on va marketer son besoin de violence. Annoncer au premier agent qu’on sera Léa M. Torn et qu’il faut écrire Mélinda Boucher sur ses chèques. Ouvir son premier compte en banque à vie, commander sa première batch de chèques. Ton vieil agent qui joue le rôle paternel en tripotant le cul devant la file de zombies en ligne à la Bank of America. Me semble que les gens veulent pas commencer leurs vie d’adulte de même.


→   continue [ la lecture // reading ]

 

La khaïma, mot dont la première syllabe, comme la pierre mal polie, embusquée sous le sable, fait trébucher le marcheur étourdi. Ce n’est pas la kaïma ni la ka ha ïma. Le «kh» c’est la «jota» espagnole.


→   continue [ la lecture // reading ]