[ in] VISIBLES     ::   lire entre les visages

 Accueil  Home      Panorama  Art / Culture   Focus  Portraits   Séquences  Chroniques   Angles  Opinions    Contact  |  No[us]  |  Support
        social :  fb |  tw  |  fr 

Frida Kahlo, Sans espoir http://www.parisbouge.com/

Frida Kahlo, Sans espoir
Source: parisbouge.com

La première partie de ce texte est ICI 

Maman, je ne te comprends pas. Tu as souffert. Ça, oui, je l’ai saisi. Tu ne m’as pas donné le choix. Avec les choix que tu as faits… M’avoir exposé ainsi ta douleur au visage… Onde de choc. Je constate les dégâts, l’après destruction, mais il manque la cause. À quoi t’attendais-tu avant de venir ici ? As-tu, ne serait-ce qu’une fois, songé à la parole que tu voulais me transmettre?


→   continue [ la lecture // reading ]

Frida Kahlo, Mes grands-parents, mes parents et moi, Arbre généalogique Source : fayardhistoiredesarts.wordpress.com

Frida Kahlo, Mes grands-parents, mes parents et moi, Arbre généalogique
Source : fayardhistoiredesarts.wordpress.com

La langue de mes parents, je ne sais plus comment la parler. L’ai-je déjà su? Pour me déculpabiliser, j’affirme aux autres qu’au moins je la comprends assez bien, que je n’ai pas tout perdu. Mais, avec le temps, je sens que cette langue m’échappe de plus en plus, qu’elle se détache de moi, emportant avec elle tout un pan d’histoire, dans laquelle je n’ai pas su inscrire ma parole. Cette histoire s’efface. Des tableaux familiaux qui remontent à plusieurs siècles, jusqu’en Chine, s’éloignent de moi, parce que j’ai oublié ma langue maternelle, comme on oublie un livre qu’on ajoute à sa bibliothèque en se promettant de le lire un jour, sans jamais le faire.


→   continue [ la lecture // reading ]

Crédit photo : Claire Burelli

Crédit photo : Claire Burelli

Voici la dernière série des découvertes photographiques du quartier Ahuntsic par la talentueuse Claire Burelli. Pour admirer ses autres photos, c’est ICI ou ICI.


→   continue [ la lecture // reading ]

 IMG_3823

Toutes ces magnifiques photos sont prises par Claire Burelli.


→   continue [ la lecture // reading ]

934112_202589759864611_1147522166_n

Crédit photo: Lena Stolarska | pipelinemotion.com

Vous vous souvenez de notre événement multidisciplinaire Fourre-tout le 23 mai dernier au Café l’Artère et des artistes de notre programmation TOP NOTCH!? Pour vous rafraîchir la mémoire, nous avons préparé une série d’entrevues avec ces artistes sans qui notre événement aurait été une ennuyante soirée peu fréquentée où tout le monde boit dangereusement pour ne pas avoir à faire la conversation. Heureusement, ce n’était pas du tout le cas!

On en est à notre seconde entrevue; celle l’animateur stop motion Gabriel Martin-Meilleur qui avait présenté le premier épisode de sa web-série Baise-Main, qui porte sur la rencontre nocturne de Main et de Langue.


→   continue [ la lecture // reading ]

alamemeetoile.net

alamemeetoile.net

Pour lire la première partie de cet article, c’est ICI

Au Cambodge, j’ai mangé le meilleur durian de ma vie en compagnie de mon amie Marie-Pierre.  Avant notre arrivée en Asie, Marie-Pierre, n’ayant jamais goûté à ce fruit, s’était préparée pour cette expérience unique qui s’est concrétisée en trois étapes.

Étape 1 : Se montrer ouvert à goûter à de nouvelles saveurs. 

Étape franchie avec brio : Marie-Pierre aimait tellement découvrir de nouveaux aliments qu’elle s’efforçait d’apprendre leurs noms dans la langue du pays pour avoir plus de plaisir à les commander.


→   continue [ la lecture // reading ]

Thomas Fuller/The International Herald Tribune

Crédit photo: Thomas Fuller – The International Herald Tribune

Lors d’une journée d’été ensoleillée de mon enfance, j’attendais que ma mère revienne du Kim Phat, un supermarché asiatique où elle faisait ses courses au moins une fois par mois. J’avais hâte de manger mon banh mi au porc, sandwich vietnamien, et de boire mon jus à la noix de coco avec pulpe, qu’elle m’achetait toujours. Cette fois-là, ma mère rentra aussi avec un fruit tropical, enveloppé dans du papier journal, qui sortait vraiment de l’ordinaire. C’était un durian. De tous les fruits, le durian est celui qui a l’aspect le plus repoussant. Il s’agit d’une énorme masse ovoïde jaune verdâtre qui comporte quelques rainures et des piquants sur toute sa surface. Il mesure environ 30 centimètres de longueur et 15 centimètres de diamètre.


→   continue [ la lecture // reading ]

1016053_151187111739559_907879250_n

 

Vous vous souvenez de notre événement multidisciplinaire Fourre-tout le 23 mai dernier au Café l’Artère? Si oui, vous vous souvenez sans doute que les artistes de notre programmation étaient TOP NOTCH! Mais si vous vous souvenez plus ou moins de la soirée, c’est souvent bon signe aussi. Pour vous rafraîchir la mémoire, nous avons préparé une série d’entrevues avec ces artistes sans qui notre événement aurait été une ennuyante soirée peu fréquentée où tout le monde boit dangereusement pour ne pas avoir à faire la conversation. Heureusement, ce n’était pas du tout le cas!

On commence tout d’abord (ironiquement!) avec le DJ de techno minimaliste qui avait si bien clôturé la soirée: Drag–in. Apprenez à le connaître intimement et à comprendre les causes qui lui sont chères, et surtout, découvrez sa musique!

Do you remember our multidisciplinary event last May 23rd at Café l’Artère? If so, you probably remember that the artists in the program were TOP NOTCH! But then again, if you don’t remember the evening, that’s not such a bad sign either! To refresh your memory, we’ve prepared a series of interviews with these artists without whom our event would have been a totally boring evening where everyone would have to drink dangerously to avoid awkward conversations. Luckily, this wasn’t the case!

We’re starting off this series (ironically) with the minimal-techno-DJ who so smoothly closed the evening: Drag–in. Get to know him intimately, read about the causes that are dear to him and discover his music!


→   continue [ la lecture // reading ]

Piments rouges

Source : pixabay.com

En 1979, mes parents sont partis du Laos et ont immigré au Québec avec tout plein de rêves en tête. Mon père, qui avait 25 ans à l’époque, s’exprimait en français avec un accent aussi fort que les piments qu’il mettait dans sa salade de papaye.


→   continue [ la lecture // reading ]

Photo prise sur le Facebook de l’organisme KOURAJ

«Pour beaucoup d’entre nous, la création de KOURAJ est une révolution, le début d’un combat, mais pour moi c’est l’accomplissement de ce combat».

C’est ce qu’il est possible de lire d’entrée de jeu lorsque l’on parcourt le site internet de Kouraj, le premier organisme local luttant pour la protection des droits homosexuels en Haïti. Cette phrase, c’est Charlot Jeudy qui l’a écrite. Fondateur de cet organisme qui a vu le jour en janvier 2012, celui-ci parle du déclic qu’il a eu lorsqu’en raison de ses convictions religieuses, sa professeure de faculté de droit a refusé son projet de mémoire portant sur l’homosexualité.


→   continue [ la lecture // reading ]

1 2 3